Héritage de Gloverall – plus de 50 ans d'histoire

Une histoire de savoir-faire, d'authenticité et de service.

Gloverall possède une riche tradition qui remonte maintenant à largement plus d'un demi-siècle.

1950

Cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les grossistes de Gloves and Overall, H&F Morris, Harold et Freda se virent offrir une grande quantité de surplus de duffel-coats de l'armée qui se vendirent tous rapidement dans des boutiques de vêtements de camping et de loisirs.

Ce succès poussa Harold, fils d'un maître-tailleur, et Freda, à produire leurs propres duffel-coats pour leur nouvelle entreprise, Gloverall.

Harold décida de rendre les duffel-coats plus raffinés ; il remplaça l'épaisse corde de jute, difficile à attacher aux manteaux, par du cuir, et il incorpora un tissu à carreaux italien.

1957

Photographié en train de porter l'emblématique duffel-coat Monty de Gloverall, Brooks est immortalisé aux côtés des légendes de la course Sterling et Mike Hawthorn pendant sa participation au Grand Prix automobile de Monaco en 1957.

1960

La politique du gouvernement interdit l'ouverture d'une nouvelle fabrique à Londres. Gloverall déménage à Wellingborough dans le Northamptonshire.

Les duffel-coats de Gloverall sont exportés dans le monde entier et deviennent un vrai classique britannique.

En 1962, afin de répondre à la demande, une nouvelle fabrique de vêtements d'extérieur décontractés et personnalisés est ouverte dans le Northamptonshire. L'équipe de design de Gloverall innove et conçoit des duffel-coats et vêtements d'extérieur décontractés plus à la mode, les rendant ainsi encore plus populaires. De nouveaux marchés se développent dans le reste de l'Europe, à Hong King, au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud. À la fin des années 60, Gloverall a réalisé des ventes importantes dans bien plus de quarante pays.

1970

L'Amérique du Nord, les États-Unis et la Scandinavie deviennent des marchés importants, et au milieu des années 70, le Japon devient le plus grand marché d'exportation de Gloverall.

1977 – Les ventes à l'exportation de Gloverall sont saluées dans le tableau d'honneur des Jubilés d'argent.

1979 – Gloverall fournit des manteaux à l'expédition Transglobe britannique, dont fait partie son parrain, S.A.R. le prince de Galles.

Blousons en tissu de laine et blousons aviateur pour hommes et femmes. Les capes et les chauds par-dessus britanniques classiques sont ajoutés à la ligne de Gloverall.

1980

1980 – Gloveral conçoit et fabrique des duffel-coats pour l'équipe olympique britannique en compétition dans les Jeux olympiques d'hiver de Lake Placid, dans l'État de New York

1986 – La Ligue de sensibilisation des clients en matière de vêtements d'extérieur britanniques met Gloverall sur le podium.
1987 – Gloverall devient le premier lauréat du prix d'exportations de vêtements britanniques.

S.A.R. la princesse Anne rend visite à Gloverall au cours de sa première année en tant que présidente du Conseil pour l'exportation de vêtements et tricots britanniques.
Gloverall fournit une partie des uniformes de l'Ă©quipe officielle de Grande-Bretagne pour les Jeux olympiques d'hiver au Canada. Jayne Torvill et Christopher Dean portant des duffel-coats Gloverall lors de leurs premiers Jeux olympiques d'hiver.

1990

1992 – Gloverall remporte le Prix de la Reine pour les exportations

Gloverall décroche un grand honneur et remporte le Prix de la Reine pour les exportations.

Marque de vêtements d'extérieur désormais très prisée, Gloverall élargit sa ligne en incluant des duffel-coats réversibles en laine, en coton ciré, en coton épais, et en microfibres. Des manteaux et des blousons en batiste rembourrés de duvet d'oie, en tissus luxueux, en lainage à chevrons élyséen pur, en Harris Tweeds et en mélange de cachemire. Au milieu des années 90, les accessoires pour vêtements d'extérieur comprennent des chapeaux et des écharpes. Le marché sud-coréen se développe.

2000

Gloverall, désormais bien établie et vendant dans des grands magasins dans le monde entier, commémore son Jubilé d'or en 2001 avec un duffel-coat édition spéciale fait à 100 % d'angora.

En 2010, Gloverall, à l'approche de son 60è anniversaire, reproduit grâce à l'original des versions modernes de son emblématique duffel-coat des années 50

2014 – La collection 1951 s'est inspirée d'une série de photographies en noir et blanc faisant la chronique du Grand Prix automobile de Grande-Bretagne. Pris en photo portant le duffel-coat emblématique de Gloverall, Brooks est immortalisé aux côtés des légendes de la course Sterling Moss et Mike Hawthorn alors qu'il concourt dans le Grand Prix automobile de Monaco en 1957.

La collection 1951 a procédé à une réévaluation contemporaine du duffel-coat Monty, mettant au goût du jour le style classique en laine bouillie présentant des motifs et épingles inspirés d'un chevalement d'appliqués. Les autres vêtements d'extérieur à l'honneur comprennent des imperméables tous temps, des paletots d'auto sportifs mi-longs, et des vestes de rallye matelassées.

Les tissus britanniques de haute qualité sont toujours réputés. Les tweeds d'Abraham Moon, de Fox Brothers et le Harris Tweed sont présentés aux côtés de cotons enduits de cire de chez Halley Stevens, et de cotons désossés de chez British Millerain.